header nurserie 738x66

Certains d’entre vous le savent, mon père est mort la veille de Noël, alors que j’avais 6 ans. Ce fut un choc terrible pour nous (j’ai deux frères et une soeur, tous plus âgés) et la vie n'a plus jamais été la même depuis ce jour-là.

Comme la musique est mon moyen d’expression, il est normal que j’ai finalement voulu écrire une chanson pour lui. Durant toute mon enfance, j’ai dû vivre avec ce manque, cette terrible réalité de son absence. Ma mère a été et reste pour moi un monument de force et de courage et jusqu’à mon dernier souffle, je ne cesserai de l’admirer pour avoir élevé seule ses quatre enfants.

Toujours est-il que jamais je ne saurai si mon père aurait aimé mes chansons, s'il aurait été fier de moi ou je ne sais quoi...

C’est le point central de la chanson qui retrace un petit bout de cette histoire. Une petite chanson que je lui chante de temps à autre, espérant qu’il est près de Dieu et que je le reverrai un jour...

Il est vrai que je ne prends pas souvent cette chanson en public, peut-être aussi parce que le sujet de la mort est quelque chose qu’on ne peut pas toujours aborder comme ça, même si au bout du compte, c’est ce qui nous attend tous.

Tout cela me conforte dans l’idée de l’importance de savoir où l’on va, de construire sa vie pas seulement pour aujourd’hui, et d’aimer ceux qui sont autour de nous, car finalement, c’est tout ce qui restera...


François