header nurserie 738x66

Elle a mis plus de deux ans à sortir, celle-là…

C’est à la suite d’une méchante montée d’adrénaline qu’est née la musique. D’un trait. J’vous explique.

Des amis nous avaient généreusement prêté leur chalet à la montagne, pour nous donner l’occasion de composer tranquillement, loin des contraintes du quotidien. Alors que l’inspiration bouillonnait et que les idées fusaient en tous sens, il nous fallait un petit café pour accompagner ces moments magiques.

Je me précipite à la cuisine, remplis la bouilloire d’eau et la pose sur la plaque électrique avant de retourner me pelotonner sur le canapé, au milieu des papiers et des notes. Au bout de quelques instants, une odeur épouvantable gagne nos narines… Ça brûle! Mais… qu’est-ce qui peut bien brûler?!

Re-départ vers la cuisine, au triple galop… Des flammes s’élèvent tout autour de la bouilloire, menaçant les rideaux tout proches… Mais pourquoi elle brûle, cette bouilloire?! Tout simplement parce qu’on ne met pas une bouilloire électrique sur une plaque Vitrocéram… Les pieds du pauvre récipient avaient tout simplement pris feu.

Toussant, crachant, on réussit à éviter le pire et François se met en route pour aller acheter… une nouvelle bouilloire.

Quant à moi, honteuse, mortifiée, je m’asseois au piano et commence à chanter: “J’ai failli fiche le feu … snif… snif...“. Et toute la chanson est venue. Enfin… la mélodie, les accords, la structure étaient en place. Manquaient QUE les paroles, quoi!


Christine